Les missions de l’orthophoniste

Les missions de l’orthophoniste sont les suivantes:

1. Mission de diagnostic et de soins 

Cette mission donne à l’orthophoniste la reconnaissance de sa pleine et entière responsabilité diagnostique et thérapeutique. La prescription médicale ne nécessite pas de précision quantitative (nombre de séances).

Le Bilan Orthophonique est un:

  • Acte de diagnostic

Le bilan consiste en :

– un entretien avec le patient (et sa famille)

– une évaluation des capacités et des déficits permettant d’établir le diagnostic orthophonique et éventuellement le projet de rééducation.

  • Acte de prévention

Un doute ressenti par les parents, concernant le développement du langage de leur enfant, doit être pris en compte. Le bilan orthophonique, en dédramatisant et en rassurant, permet parfois une évolution favorable. Un travail de guidance (accompagnement) parentale peut être mis en place si nécessaire.

  • Acte d’information

Le médecin prescripteur reçoit un compte-rendu du bilan effectué proposant soit :

– un nouveau bilan ultérieur,

– un soutien de l’entourage sous forme de conseils adaptés,

– des examens complémentaires,

– une rééducation orthophonique

2. Mission de prévention et d’éducation sanitaire

L’orthophoniste peut proposer des actions de prévention, d’éducation sanitaire ou de dépistage, les organiser ou y participer. Il organise des actions de prévention sur différents thèmes.

Les stades de la prévention en orthophonie :

En effet, dès le début des années 80, les orthophonistes ont mis en place des actions qui se situent dans les 3 stades de la prévention définis par l’Organisation Mondiale de la Santé :

  • Le stade 1 (prévention primaire), met l’accent sur les actions d’information du public et des parents sur le développement et les troubles du langage, ainsi que les actions de formation et d’information des professionnels qui s’occupent de la petite enfance.
  • Le stade 2 (prévention secondaire) est consacré au dépistage précoce des troubles.
  • le stade 3 (prévention tertiaire), traditionnellement réservé aux actes de soins, met l’accent d’une part sur les actions de remédiation et d‘autre part sur la réinsertion familiale, sociale et culturelle.

3. Mission d’enseignement, de recherche et de lutte contre l’illettrisme

L’orthophoniste intervient dans la formation initiale et continue des autres orthophonistes et éventuellement d’autres professionnels. Il participe également à la lutte contre l’illettrisme et à la recherche dans le domaine de l’orthophonie.

Comentários no Facebook