faysal hamzah/ juin 5, 2019/ actualite

 

Depuis janvier 2019, la FOAF s’est organisée en commissions. Le bureau fédéral a donc sollicité l’engagement de chaque membre à participer à la vie de la fédération via son implication dans une ou plusieurs commissions. Elles permettent de répartir l’ensemble des tâches opérationnelles à mener pour un fonctionnement efficace, transparent et pérenne de la FOAF. Elles garantissent la solidarité entre les membres et favorisent l’engagement de chacun, en fonction des disponibilités et des compétences.

Ainsi cinq (05) commissions de (05) membres ont été mises en place. Un mois après leur mise en place, chaque commission a élu un président et deux rapporteurs et a défini son plan opérationnel avec un échéancier propre à elle. Les membres des commissions sont nommés pour une période d’un (01) an renouvelable.

  1. Commission recherche scientifique et création de matériel

Les principales missions de cette commission sont d’/de :

  • Initier et encourager la création et l’adaptation de matériel orthophonique.
  • Inciter l’ENAM (Ecole Nationale des Auxiliaires Médicaux) de Lomé à terminer le projet d’adaptation de matériel (BILOTO).
  • Créer / adapter un test pour évaluer le langage écrit.
  • Créer / adapter un test pour évaluer les aphasies.
  1. Commission revue scientifique/journal de la fédération

Les tâches assignées à cette commission sont de/d’ :

  • Trouver des partenaires techniques et financiers pour la revue scientifique/le journal de la FOAF.
  • Proposer le nom de la revue/du journal, la périodicité et s’informer sur les démarches administratives nécessaires.
  • Assurer la fonctionnalité de la revue ou du journal.
  • Identifier les personnes ressources.
  • Proposer le coût de vente de la revue/du journal et/ou le coût d’abonnement.
  1. Commission formation continue

Dédiée à la formation continue des membres, la commission devra :

  • Veiller à la formation des membres des associations membres de la FOAF sur la bonne direction d’une association ou d’une fédération (vie fédérale, gestion, élaboration de documents administratifs…).
  • Organiser une formation continue pour les orthophonistes quelle que soit leur localisation au moins une fois par an.
  • Inciter les associations à organiser les analyses de la pratique.
  • Favoriser l’accès des orthophonistes africains aux formations continues et à des stages dans les pays développés.
  1. Commission formations initiales

Soucieuse de la qualité des formations de bases, cette commission aura pour buts d’/de :

  • Harmoniser les référentiels de formation en licence en orthophonie pour les pays membres de la FOAF
  • Attirer l’attention des autorités sur les écoles de formations en orthophonie qui ne répondent pas aux normes
  • Veiller à l’apport d’un appui technique et matériel aux écoles de formation initiale en orthophonie.
  • Initier un projet de création d’un master en orthophonie.
  1. Commission prévention et promotion de l’orthophonie

La mise en valeur du métier d’orthophoniste est confiée à cette commission qui aura à :

  • Encourager et accompagner les associations membres à mener des actions de promotion de l’orthophonie : stratégies de sensibilisation et de dépistage, formations des aidants (parents, instituteurs, professionnels des crèches, …), recherches de fonds.
  • Répertorier les journées internationales en lien avec les champs de compétence de l’orthophonie et veiller à leurs célébrations
  • Célébrer chaque année à la date du 04 septembre la journée africaine de l’orthophonie. Pour cette année (2019), retenir un thème en rapport avec l’éducation inclusive.
  • Faire le suivi de la mise en œuvre des recommandations issues du congrès d’Août 2018.
  • Élaborer un code d’éthique et de déontologie

 

Share this Post